La prévention des risques routier

Vous conduisez votre voiture pour aller au travail? Alors voici quelques points à savoir

Si vous passez le permis, pour beaucoup d’entre vous, c’est pour aller au travail.

Je souhaite partager avec vous un article de l’organisme de formation APS-prevention.com, qui tente de sensibiliser les usagers de la route au risque routier lié à un usage professionnel. Bonne lecture!

La prévention des risques routiers : L’essentiel à savoir

Quand votre travail vous impose très souvent de conduire, ou qu’il s’agit du métier en question, on est généralement exposé à des risques professionnels, parfois de haut niveau, dont les accidents de la route y compris, qui sont d’ailleurs à l’origine d’une bonne partie des accidents mortels du travail. C’est ainsi que la prévention des risques routiers a été établie, en ayant pour objectif de prévenir et d’agir sur différents domaines, comme les aptitudes des travailleurs au volant, les déplacements, l’état et les performances des véhicules, et les communications.

Des risques relatifs à un cadre professionnel

Plusieurs salariés (coursiers, transporteurs, commerciaux, équipe de maintenance, chauffeurs…) se déplacent en voiture dans le cadre professionnel, et ce, que ce soit d’une manière régulière ou occasionnelle. L’imposition de la distance géographique entre les collaborateurs (clients, fournisseurs, intervenants…) fait souvent augmenter les distances à parcourir au quotidien, surtout, par rapport à certains métiers. Sans oublier que respecter le Code de la route et suivre les exigences professionnelles semble être souvent difficile pour les conducteurs, notamment en matière de ponctualité, de vitesse, de communication et de réactivité.
Il faut aussi reconnaitre que conduire dans le cadre de sa profession semble être souvent contraignant que celui de conduire pour ses propres besoins. Ce qui explique pourquoi, les risques d’accidents professionnels sont souvent dus à la contrainte qu’imposent les métiers sur les salariés.
Ces risques augmentent ainsi selon la réaction du salarié au volant.
Selon certains chiffres, ces accidents routiers relatifs au travail représentent ainsi 3% des accidents de travail à causes confondues, et environ 20% par rapport aux accidents professionnels mortels.
Et outre que les dégâts corporels, le conducteur peut également être exposé à des risques physiques, chimiques ou psychologiques.

Des plans de prévention à prévoir

Parce que la conduite est une action intégrée directement dans le domaine du travail, l’entreprise doit alors considérer l’importance des risques relatifs à cette action, tout comme les autres risques de la même ampleur. Ils doivent être incorporés dans un document unique qui aidera l’entreprise à établir un plan d’actions approprié, et concernant les risques routiers.
Ainsi, par rapport à cette Prévention des risques, l’entreprise peut focaliser ses actions sur l’organisation, les moyens et la logistique. Elle doit prêter attention au choix du véhicule et de son aménagement, de manière à ce que ces points puissent faire éviter toute sorte de risque au conducteur salarié.
Cette prévention des risques peut aussi inciter une entreprise à exploiter d’autres moyens de transport, comme les transports en commun, le train… Et c’est également une opération qui va de pair avec le développement durable.

10 mars 2016

2 réponses sur "La prévention des risques routier"

  1. MERCI DE VOTRE CONSEILLE

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.